Un bâtiment

Contemporain du couvent de la Tourette édifié par Le Corbusier pour les Dominicains de Lyon, notre couvent Toulousain appartient au style "néo-brutasliste" mêlant béton, briques et galets de la Garonne. Ambitieux de par sa taille, il apparaît modeste et même austère dans son style architectural. Il s'avère fonctionnel et agréable à vivre.

Enfilade de la façade sud

Enfilade de la façade sud

Les Dominicains arrivent dans le quartier de Rangueil en 1957, après la décision du transfert du couvent d’études de Saint-Maximin, pour assurer une présence au monde universitaire. La construction, achevée en 1960, s’inscrit dans le souci de modernité qui dominait alors les renouveaux de l’art sacré en Europe. L’ampleur du bâtiment s’explique par la demande impérative du Maître de l’Ordre de pouvoir recevoir 150 frères. Le nombre de frères ayant toujours varié entre 40 et 50, une moitié du bâtiment est occupé par une résidence étudiante.

Parallèlement à l’église, le «bâtiment scolaire» contient des salles pour les cours, les conférences et les réunions, complété (côté ouest) par une bibliothèque scientifique d’environ 200.000 volumes

Une curiosité de notre couvent est son cloître volontairement excentré pour favoriser le recueillement plutôt que la circulation entre les différents pôles de la vie conventuelle.

33f23b5b0221af68d1668cd2ee581557OOOOOOO