Homélie du (14 septembre 2014)

ﺐﻱﻞﺹﻞﺍ

par

fr. Gilles-Marie Marty

Depuis que l’homme marche. il s’oriente selon les quatre points cardinaux. Depuis que l’homme marche, la croix est donc le symbole du monde, du cosmos. Elle est aussi le symbole du micro-cosmos, ce microcosme qu’est l’être humain.

D’ailleurs, notre corps n’a-t-il pas la forme d’une croix…

Mais ce mot ‘croix’ d’où vient-il ? Il vient du latin ‘crux’ qui signifie ‘torture’ et désigne un instrument de supplice réservé aux esclaves et aux malfaiteurs.

Jésus a accepte d’en faire la terrible expérience. Mais il l’a accepté afin de transformer ce signe de terreur et de mort en signe de victoire et de vie.

La croix est ainsi devenue le symbole du Christ Vainqueur, à partir du IVe siècle en tout cas, car, avant elle faisait trop peur.

Alors les chrétiens ont eu l’idée de faire des signes de croix sur leur propre corps, en souvenir de leur baptême, qui les avait greffés sur Jésus, leur Seigneur et Sauveur.

En traçant le signe de la Croix sur son corps, le chrétien se souvient que lui aussi, à la suite du Christ, renonce à se satisfaire de ce monde mortel, et qu’il choisit de vivre avec Dieu.

St Paul est très clair : « je suis crucifié avec le Christ : je vis (je vis encore ici-bas), mais ce n’est plus moi (le moi d’avant) : c’est le Christ qui vit en moi ». (Ga 2. 20)

Signer mon corps avec la croix, c’est attester que je veux offrir à Jésus tout mon être, depuis ma tête (mes pensées) jusqu`à mon ventre (mes passions), en passant par mon cœur (mes sentiments), et aussi mes épaules, qui représentent toute mon activité.

Faire sur soi le signe de croix sincèrement, c’est donc s’engager énormément…

Pourtant, une fois tracé ce signe, une fois que c’est fait, on ne voit plus rien. Plus rien de perceptible. Alors on a eu l’idée de porter la croix en pendentif, pour offrir un témoignage discret mais visible de la foi chrétienne.

C’est bien, à condition que celui qui porte ainsi la croix sur son cœur l’honore aussi par sa conduite, et ne la cache pas dans sa poche à certains moments…

Mais on peut aller encore plus loin.

St Paul écrit par exemple «je porte dans mon corps les marques de Jésus». De quoi parle-t-il ? Des marques de la Passion que le Christ ressuscité conserve pour l’éternité (et que nous-mêmes pourront voir et toucher quand nous serons avec le Seigneur ) ?

Non, car Paul n’était pas stigmatisé. Ces marques qu’il portait sur son corps en signe de son appartenance au Christ, on ne sait pas exactement ce qu’elles étaient.

Mais j’ai pu en avoir une petite idée au temps où je vivais en Terre Sainte.

J’avais vu que certains chrétiens arabes ont le poignet tatoué d’une croix, petite mais nette. Or les Juifs et musulmans n’ont rien de tel : ni croissant ni étoile de David à leur poignet…

Un jour donc, j’ai interrogé l’un des ces arabes chrétiens : pourquoi la croix tatouée au poignet ?

Il m’a répondu : ma famille est dans ce pays depuis toujours. Mais depuis que l’Islam a conquis ce pays il y a 14 siècles, nous avons perdu la liberté. Nous subissons souvent des vexations, et régulièrement des persécutions. Une question s’impose donc : si l’on me force à me convertir à l’Islam, que ferai-je? Je crois que j’aurai la force de résister… mais si on menace de le faire payer très cher à ma famille, ma femme, mes filles, que ferai-je?

Je ne sais pas… Serai-je encore assez fort pour résister, ou bien trahirai-je comme c’est arrivé si souvent au cours de l’histoire? Alors pour éviter de renier, j’ai cette croix tatouée au poignet, je porte la marque du Christ, afin que, si un jour la peur est trop forte, si ma bouche me trahit, je puisse au moins lever la main et montrer la croix de mon Seigneur : ﺐﻱﻞﺹﻞﺍ As Saliba !

En entendant cela, j’ai pensé «Et moi, prêtre, que ferais-je si cela m’arrivait? J’ai été choisi par le Christ pour prêcher sa Croix, mais que ferais-je dans la persécution? Est-ce que je ne risque par de trahir, de renier la Croix, pour sauver ma peau?»

Si tu ne portes pas dans ton corps les marques de Jésus, ne réponds pas trop vite…

Reste une question: pourquoi prononce-t-on les noms des Trois Personnes divines en se signant de la Croix?

Parce que cette humanité, sauvée par le Christ, est en permanence créée par le Père et sanctifiée par l’Esprit. Donc la croix, signe du salut et de la Rédemption, est aussi signe de la Création et de la Divinisation, bref le signe de Dieu Lui-même!

C’est pourquoi, lorsque notre main trace sur notre poitrine le signe de la Croix, avec ses 4 branches, il est juste et bon qu’en même temps, notre bouche prononce le Nom du Dieu trois fois Saint, le Dieu unique en Trois Personnes.

Hauteur où demeure le Père, Profondeur où descend le Fils, Largeur et Longueur où se répand l’Esprit: oui, le Signe de Croix exprime notre mystère et nous recouvre de la plénitude de Dieu.

Tant que nous le pouvons, tant que notre main peut bouger et nos lèvres parler (cela ne durera pas toujours…), que chacun de nos signes de croix soit une vraie confession de foi, où le Père ressuscite le Fils, où le Fils nous donne son Esprit, où cet Esprit nous embrasse dès maintenant, avant de nous emporter pour la sublime rencontre.

Et d'autres homélies...