Homélie du (28 août 2005)

Avoir soif du véritable MESSIE :
donné jusqu’à la MORT Il nous transfigure!

par

fr. Bernard Autran

Jérémie proclamait que Le Seigneur avait voulu le séduire, et il s’est laissé séduire. Il y avait en lui comme un feu dévorant. Malgré épreuves et souffrances, une grande force lui a donné de tenir ferme à son service. Pourtant la perspective de la résurrection n’était pas là pour le soutenir! Jésus, Lui, sait où il va, mais, déclaré Messie, Il le précise, Il ne le sera qu’à la manière des prophètes. Il commence à montrer à ses disciples qu’Il lui fallait partir pour Jérusalem, y souffrir beaucoup, être tué, mais ressusciter le troisième jour.

Il est donc bien Le Messie. Mais on n’aurait pas encore pu comprendre comment. Il interdit de le divulguer, parce qu’Il change profondément la manière dont on attendait qu’Il sauve! Dieu S’était d’abord montré prenant parti, à la manière humaine, contre ceux qui voulaient détruire son Peuple. Mais plus tard, connu comme Maître de l’Univers, on a compris qu’Il aimait tous les hommes. Jésus va donc « sanctifier » Le Nom du Père en montrant, au-delà des paroles, par l’engagement de toute Sa Vie qu’Amour, Dieu est pur de toute violence. Aussi va-t-Il affronter ceux qui ne comptent que sur elle. Il va les laisser l’exercer sur Lui avec leur extrême atrocité. A cette haine Il ne répondra que par Sa Patience. Plus tard, Pierre écrira: « Couvert d’insultes, Il n’insultait pas, accablé de souffrances, Il ne menaçait pas! » Il a demandé à Son Père de Pardonner à ceux qui Le tourmentaient et à ceux qui avaient demandé qu’Il soit crucifié!

Cela, avec les Apôtres, Pierre ne le comprendra que plus tard. Aujourd’hui, c’est tellement aux antipodes des idées courantes qu’il se récrie: « Dieu T’en garde, Seigneur, cela ne T’arrivera pas! » Et il s’entend dire: « Tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes! » Et il se fait traiter de « Satan« , de tentateur. Bien souvent, Jésus renouvellera cette annonce, et l’Évangile montre que, longtemps, ils seront incapables de la recevoir. Et, quand l’Événement se produira, il les prendra au dépourvu! Mais, ce qu’ils ne comprendront qu’après Sa Résurrection, Il commence à leur révéler: même s’il en coûte beaucoup, se donner est la Loi fondamentale du Royaume. Même, dans la Sagesse divine, à l’opposé de la fausse sagesse humaine, c’est le seul secret d’une vie qui porte un fruit de joie, permette de vivre ensemble dans l’harmonie.

Dures sont Ses Paroles dures: «  Renoncer à soi-même, porter sa croix pour Le suivre ! » N’est-ce pas pour nous l’inverse du bonheur? C’est pourtant ainsi qu’Il recherche sa vraie Joie! Il reçoit tout de Son Père et Il sait qu’arrêter à Lui ces Dons serait impasse: Il serait un rameau sec! Au contraire, Il ne la trouve qu’en faisant monter vers Lui Son Action de Grâces et en communiant à Son Amour qui veut faire rejaillir ces dons sur nous, ses Frères! L’homme pécheur se fait centre, cherche son avantage, avide de gagner jusqu’au monde entier. Le Fils de Dieu nous révèle le vrai sens de la vie. Il ne revendique rien de ce qui Lui serait dû, mais, pour Se donner en réponse à Son Père, accepte de « perdre« . Il le fera jusqu’à l’extrême de la Croix, fait totale confiance à Son Père. Lui ne se laissera pas vaincre en générosité, Lui donnera la Gloire de la Résurrection.

Évidemment, se donner dans notre monde pécheur n’est pas un chemin facile! Pourtant, à sa suite les Apôtres et tant d’autres après eux ont accepté avec joie de perdre bien des avantages. S’ils ont eu la force de mener une vie rude souvent conclue par la torture et la mort, c’est pour avoir été saisis par Celui qui leur a montré le chemin. Entre autres, Saint Paul a été bouleversé par l’Amour de Celui qui S’est laissé crucifier pour lui, le persécuteur, après avoir pardonné à ceux qui L’avaient mis en croix!

S’il est une séduction de mensonge qui cherche à soumettre l’autre à son propre avantage, innombrables ont été dans l’histoire ceux qui ont été séduits par l’Amour vrai manifesté par Le Fils de Dieu à travers le total Don de soi qu’Il a vécu dans son Humanité. A notre tour, apprenons, dans la Prière, à longtemps méditer Sa Vie, Sa Passion, à « ruminer » ce que nous en savons. Faisons nôtres les paroles du psaume: « Mon âme a soif de Toi! » « Ton Amour vaut mieux que la vie! » « Je Te bénirai ma vie durant … Car Tu es venu à mon secours, j’ai crié de joie à l’ombre de tes ailes … je m’attache à Toi … Ta Force me soutient. »

Bien sûr, c’est au milieu de notre faiblesse, en la médiocrité de notre vie, nos rancœurs, notre paresse que nous appelons Le Seigneur à nous prendre en mains pour nous transfigurer à son Image. Il ne nous appelle pas à de grands élans, des décisions héroïques, mais dans le concret de nos vies, pas très glorieusement à recevoir l’exhortation de St Paul, selon ses paroles, à offrir au Seigneur nos personnes et nos vies en sacrifice saint. Demandons à L’Esprit d’apprendre à ne pas suivre les idées égoïstes à la mode. Mais, bien modestement, essayons d’accepter de « perdre » en nous mettant résolument au service de nos frères: Ayons confiance: Comme Il l’a été pour Son Fils devenu notre frère, Le Père sera infiniment généreux pour nous! «  Qui perdra sa vie à cause de Moi la gardera ! » Son Visage radieux la transfigurera, l’illuminera de Sa Splendeur!

Et d'autres homélies...

4fd1ad0bceefab0f9065f662be4d3922/////