Homélie du 15e Dimanche du T.O. - 15 juillet 2018

Devenez des apôtres!

par

fr. Loïc-Marie Le Bot

Il y a quelques temps, Jésus a réuni douze hommes pour être avec lui comme ses compagnons et ses témoins. Pendant plusieurs semaines, ils le suivent, ils l’écoutent, ils le voient faire des miracles, et même ils constatent ses premiers échecs dans sa propre patrie. Aujourd’hui Jésus transforme ses compagnons en envoyés, c’est-à-dire en apôtres. Il les envoie et leur donne une part de son autorité. Il en fait des participants de sa propre mission. Comme il les envoie pour continuer et prolonger sa mission, il leur confie aussi la méthode afin d’être le plus adapté possible à cette mission.

Il leur demande d’abord de partir deux par deux. On peut penser qu’il y a un aspect pratique. Deux par deux, la route est moins longue, on peut partager, on peut se soutenir en cas d’échec et se réjouir des éventuels succès. Mais pour Jésus il s’agit de beaucoup plus. Les apôtres envoyés en duo témoignent d’une humanité réconciliée. Les apôtres sont des frères réconciliés par Jésus et son enseignement. Ils doivent prêcher le message de la réconciliation avec Dieu, et donc ils doivent se présenter comme des hommes réconciliés. Ils doivent être en adéquation avec le message de réconciliation, s’ils veulent prêcher avec force.

Puis, il leur demande de partir sans besace, sans pain, et sans argent, ne prenant pour la route qu’un bâton. Il leur demande, au fond, de ne faire que comme lui, Jésus. Il leur demande de ne partir en apportant que le message à porter et la confiance dans la Providence. Le message seul doit les soutenir. Ils doivent manifester leur remise à la Providence. Ils doivent aussi se manifester comme confiants dans la loi divine qui fait obligation d’accueillir les voyageurs et plus encore les messagers de Dieu. C'est ainsi qu'Abraham a accueilli les trois voyageurs au chêne de Mambré. Partir sans bagage, n’est pas insouciance, mais bien confiance à la Providence et à la loi divine de l’hospitalité. Là encore, il y a une profonde consonance avec le message que Jésus leur a confié.

Jésus leur confie enfin de prêcher le message que lui-même prêche depuis de début de sa vie publique : à savoir que le Royaume de Dieu est tout proche, et qu’il faut se convertir. Il donne aussi autorité sur les esprits mauvais et de faire des onctions d’huile pour guérir les malades. Ils ne font alors que ce que Jésus fait lui-même. Ils ont une mission toute reliée à Jésus, au point où lui en était à ce moment. Jésus les envoie pour un tour d’essai dans les bourgades de Galilée. Malgré tout la prise de risque est minime. Les populations connaissent la même langue que les envoyés, pratiquent la même religion, ont entendu parler des prophètes et peut-être même de Jésus. Mais Jésus les prépare à beaucoup plus. Quand la mission de Jésus va encore prendre de l’ampleur, la mission de ses envoyés va aussi s’amplifier. Jésus va partir vers Jérusalem, être livré, subir la passion, mourir et ressusciter. Aussi la mission des apôtres, en lien avec celle de Jésus, va être transformée. Quand Jésus ressuscité apparaitra à ses apôtres, il leur dira : « Allez, de toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. » Il ne s’agira plus de prêcher seulement la réconciliation avec Dieu, mais de prêcher le Christ, moyen et voie de la réconciliation. Il ne s’agira plus de quelques bourgades de Galilée, mais de toutes les nations ; il s’agira de poser les sacrements du Salut, en commençant par le baptême.

Jésus envoie ses apôtres, et semble se retirer. Il les laisse agir, et pour ainsi dire agir à sa place. Pourtant, c’est pour lui le moyen de montrer une manière nouvelle d’agir. Il prie pour eux et les soutient dans leur mission. De même, après la Résurrection et l’Ascension, l’Esprit-Saint est envoyé sur les apôtres. Leur mission ne se fait pas sans Jésus : au contraire Jésus agit plus que jamais en eux par son Esprit-Saint.

C’est lui qui anime encore aujourd’hui l’Église et le cœur des apôtres d’aujourd’hui. Jésus envoie encore ses disciples et les soutient. Pour eux, être conforme à la mission que Jésus leur confie passe par une union toujours plus grande avec le Seigneur.

Amen !