Homélie du (22 octobre 2006)

Le plus GRAND?
Qui, avec Jésus reflète l’Amour du PÈRE pour ses frères

par

fr. Bernard Autran

Il y a quelques dimanches, on nous a rappelé que Jésus avait ouvert les oreilles de la bouche d’un sourd-muet. C’est le signe de ce à quoi Il s’emploie à l’égard de ses disciples. Ils se sont ouverts à la Foi envers Lui. Cela est acquis, ils l’ont affirmé, pour eux Il est bien Le Messie, Celui qui était annoncé par toute l’histoire d’Israël, attendu fiévreusement par tout le Peuple. Mais Il avait commencé à leur révéler de quelle manière Il venait Se faire ce Messie: Il devrait s’oublier Lui-même, Se donner jusqu’à l’extrême, monter à Jérusalem, y être livré, flagellé, mis à mort. Cela, ils ne pourraient le comprendre qu’après l’événement, et grâce au Don de L’Esprit Saint à la Pentecôte. Ce serait la Nouvelle Naissance. D’ici là, il leur faudra parcourir un long chemin depuis le rêve d’un Messie dont la libération serait politique jusqu’à recevoir le Véritable.

Aujourd’hui la demande de Jacques et Jean révèle que leurs désirs sont aux antipodes! Lui vient une fois de plus de leur redire qu’Il devrait monter à Jérusalem, y souffrir, mourir, pour ensuite ressusciter! Lui ne pense qu’à Se donner, eux, à « prendre »: ils réclament pour eux un avantage. Ils se voient déjà les futurs ministres dans le royaume d’Israël délivré. Et, au fond, ils demandent à refouler les autres en réclamant les premières places, siéger à la droite et la gauche de Jésus dans Sa Gloire future!

Sa Réponse nous étonne. La demande est incongrue, pourtant Il ne la rejette pas directement. La véritable humilité ne consiste pas à renoncer à une véritable ambition, mais à se mettre à sa vraie place. Parce que Le Seigneur nous aime, Il a sur chacun de nous une grande ambition. Mais ce que nous désirons spontanément n’est souvent pas la vérité, mais l’apparence, du clinquant! L’honneur de siéger à sa droite et sa gauche est du genre! Aussi Jésus essaye de le leur faire comprendre: « Vous ne savez pas ce que vous demandez! » Alors, ce qu’Il leur propose est d’un tout autre niveau! «  Pouvez-vous boire à la coupe que Je vais boire, recevoir le Baptême dans lequel Je vais être plongé? »

C’est là la vraie grandeur, non le faux amour de soi en lequel on cherche à jouir d’avantages, mais le véritable, celui en lequel on se met à sa vraie place. C’est ainsi que Jésus est venu Se faire notre grand Prêtre pour nos y introduire. De toujours, Sa Joie est de faire remonter vers Son Père l’immense Action de grâces pour le Tout qu’Il en reçoit. Et Il communie à Son Désir d’Amour de Se faire Serviteur pour donner la vraie Joie à tous ceux qu’Il aime. Il vient Se faire L’Un d’entre nous pour nous prendre par la Main, nous faire vivre de Sa Vie, nous aider à nous mettre à notre vraie place. Il nous fait comprendre que nous recevons tout de l’Amour du Père, pour trouver notre joie et notre vraie grandeur à Lui rendre grâces et à communier à Son Amour pour nous tous en nous consacrant à faire rejaillir les uns sur les autres les dons que nous recevons!

Mais tout cela, Il vient l’accomplir dans notre monde d’égoïsme en de méchanceté. Il ne pouvait qu’en prendre le contre-pied. Les juifs n’avaient pas pensé appliquer au Messie ce qui avait été suggéré dans le Livre d’Isaïe en la figure du « Serviteur souffrant« . Prenant la Tête de l’Humanité nouvelle, Il compenserait et surpasserait à l’infini l’horrible poids de notre égoïsme. Il Se chargerait de nos péchés en vivant un Amour tel que, laissant tomber sur Lui la méchanceté des hommes, Il demanderait leur pardon!

Tel était le « Baptême » dans lequel Il allait être plongé, l’amère Coupe qu’Il Se préparait à boire. C’était toute Sa Grandeur de « Sauveur du Monde<"! Et, au lieu des fanfreluches de siéger à Sa Droite et Sa Gauche, c'est l'immense Réalité qu'Il leur propose. Qu'ont-ils compris? Quand ils se disent capables de boire cette coupe, ils sont probablement assez inconscients! Laissés à leurs propres forces, malgré leur amour, leur enthousiasme, ils n'auraient guère été capables de mieux que Pierre à son reniement! Mais lorsque Jésus aura donné L'Esprit à son dernier Souffle en Croix, quand ce grand Souffle les aura pénétrés à la Pentecôte, leur esprit aura été ouvert à l'immense réalité, leur cœur à imiter Son Amour. Ils se donneront jusqu'à la mort! Alors, ils auront compris ce que Le Seigneur leur avait dit avec les autres disciples: ceux qui paraissent grands chez les hommes croient s'élever en refoulant les autres, leur faisant sentir leur pouvoir et leur domination. Ce n'est que faux semblant, brume vite dissipée! Eux, qu'ils choisissent le vrai et non l'apparence! Qui veut devenir grand doit se faire serviteur: il n'y a pas d'autre vraie grandeur que celle de Jésus. Lui, parce qu'Il nous aime S'est fait Serviteur, donné jusqu'à la souffrance et la mort! Ainsi S'est-Il fait la pure Icône de L'Amour du Père. Même si c'est difficile et requiert toute la puissance de L'Esprit, c'est pour nous comme pour eux le seul secret d'une vie belle et réussie. Jésus n'est pas venu pour être servi mais donner Sa Vie en rançon pour la multitude. Nous aussi, demandons sans cesse lumière et force. A travers le concret de nos vies, qu'Il fasse grandir en nous cet esprit de service qui nous fait refléter la Splendeur de notre Maître!

Et d'autres homélies...

64b22a63d357336dd1cceea32f8a4f7ammmmmmmmmmmmmmmmmmmm