Homélie du 2e Dimanche de Pâque - 28 avril 2019

Le Ressuscité, ou comment Jésus provoque la foi chez les hommes

par

fr. Loïc-Marie Le Bot

Cela pourrait être une pièce de théâtre en cinq actes : « Le Ressuscité ou comment Jésus provoque la foi chez les hommes ».

ACTE PREMIER: NOUS AVONS PERDU THOMAS

En ce premier jour de la semaine, les 10 se réunissent ; ils ont des choses à se dire. Leur groupe a perdu son chef, il est mort vendredi. Judas un des leurs s’est pendu. On se réunit car il y a des nouvelles. Ce matin, Marie-Madeleine, Pierre et « le disciple que Jésus aimait » se sont rendus au tombeau et l’ont trouvé vide, avec les linges bien rangés. Le Seigneur a disparu. Ils ont besoin de se réunir pour partager cela. Et voilà que Thomas n’est pas là. « C’est toujours pareil, quelle forte tête celui-là ! Il a un frère jumeau, peut-être est-il aller le retrouver ? » La peur fait que les portes se ferment, et tant pis pour Thomas ; il restera dehors.

ACTE II: JÉSUS SE TIENT AU MILIEU D’EUX

Soudain le Ressuscité est là ! « La paix soit avec vous ! » Paix dans ces cœurs agités, inquiets, peureux. « Paix soit avec vous, c’est moi, voici mes mains, voici mon côté, je ne suis pas un fantôme, je ne suis pas une illusion ; c’est bien moi, je suis là, ressuscité ; regardez les plaies que j’ai sur mes mains et sur mon côté. » Ce n’est pas tout. La rencontre du Ressuscité ne vient seulement du plaisir qu’a Jésus de se montrer pour susciter l’admiration. S’il se montre à ses amis ce soir, c’est pour les transformer, pour leur donner la foi et pour leur transmettre une mission : « Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie. » « Il faut continuer ce que j’ai entrepris ; et pour que vous le fassiez avec force, je vous donne mon Esprit. » Il souffle sur eux l’Esprit-Saint. Ce ne sont pas leurs pauvres forces qui vont les rendre semblables au Christ. C’est la force de l’Esprit. Ils reçoivent de Jésus la même mission que le Père a donnée à son Fils. Et ils la portent avec la force de l’Esprit. A vrai dire, jeudi dernier au cours de la Cène, il avait commencé à leur donner une grande force : celle de partager le pain et le vin comme son Corps et son Sang : « Faites ceci en mémoire de moi. » Aujourd’hui il complète cette mission en leur donnant pouvoir de remettre les péchés. Jésus sur la Croix nous a acquis le pardon. Il veut que ce pardon se propage, et se propage très concrètement par la parole de ses apôtres, aussi concrètement que l’Eucharistie qu’il donne. « Recevez l’Esprit Saint, et donnez aux hommes qui viendront vers vous d’être pardonnés. »

ACTE III: LE RETOUR DE THOMAS

« C’est toujours pareil : quand je ne suis pas là vous faites des choses dans mon dos, je suis l’exclu permanent. Et vous voulez que je croie cette fable que Jésus est venu, et en plus vous a donné part à sa mission ? Moi, tant que je n’aurai pas eu la même chose que vous, que je n’aurai pas pu voir ses mains, toucher son côté, reçu l’Esprit-Saint et entendu sa parole, je n’y croirai pas ! Après tout, je suis votre égal. Jésus m’a appelé comme vous, je l’ai suivi comme vous, je l’ai trahi comme vous. Maintenant, je veux aussi qu’il vienne me voir comme vous. »

ACTE IV: JÉSUS REVIENT ET IL A QUELQUE CHOSE À DIRE À THOMAS

Huit jours après, les portes sont toujours fermées. Le groupe est reconstitué puisque Thomas est là. Jésus vient : « La paix soit avec vous ! Thomas, regarde ! Mes pieds, mes mains, mon côté… Ne sois plus incrédule mais croyant. Je viens pour les autres, mais je viens aussi pour toi. J’ai bien entendu ce que tu disais. Aussi, tu as droit comme les autres à me voir, à me toucher, et à recevoir une part de ma mission. » Le cœur de Thomas s’ouvre, et il proclame très haut : » Mon Seigneur et mon Dieu ! » « Jésus, mon maître, est aussi le Fils de Dieu, celui que je veux suivre ; il va m’introduire dans le monde de Dieu ; celui que je veux suivre c’est Dieu qui est venu nous rejoindre. » Heureux Thomas !

ACTE V: ET NOUS?

C’est une pièce moderne, donc maintenant c’est le public qui est appelé à monter sur scène. Il est appelé à prendre la place des comédiens, des acteurs, des personnages et de jouer sa part de cette pièce. Frères et sœurs, nous aussi, nous sommes invités par le Christ aujourd’hui. Nous sommes invités à le croire, non parce que nous l’aurions vu, mais parce que d’autres nous l’ont dit, parce que les apôtres nous ont transmis son témoignage. Ils nous ont transmis sa présence par les sacrements, par l’Eucharistie et le pardon, par l’Esprit- Saint qu’ils propagent à la terre entière. Heureux sommes-nous, non parce que nous avons vu, mais sans doute parce que nous avons lu. Vous avez entendu la finale de l’Évangile de ce jour où l’évangéliste Jean dit : « J’ai mis tout cela dans mon Évangile pour que vous croyez ; tous ces signes, toutes ces actions de Jésus, je les y ai mises pour que vous croyez. » Alors, nous qui avons lu (si on ne l’a pas fait il faut s’y mettre), nous qui avons lu l’Évangile, heureux sommes-nous aussi, parce que nous avons cru. Car dans l’Évangile le Seigneur est présent. Le Seigneur nous rencontre, nous explique ce qu’il est venu faire, suscite notre foi. Heureux sommes-nous de rencontrer le Seigneur aujourd’hui ! Heureux sommes-nous d’être des amis du Ressuscité !