Homélie du 21e DO - 22 août 2004

Tous appelés! Secret de leur joie: franchir la porte étroite

par

fr. Bernard Autran

«N’y aura-t-il que peu de gens à être sauvés?» Mais qu’est-ce à dire: « Être sauvé« ? N’est-ce pas être mis à sa vraie place face à ses frères parce que d’abord au Seigneur? Être un Vivant qu’Il peut accueillir pour son Enfant. Il avait montré le chemin en Sa Loi résumée en les Dix Paroles: Le reconnaître pour Unique Seigneur, Lui dont nous recevons tout, le Lui retourner en action de grâces, puis mettre cela en pratique en Lui rendant ce que nous avons reçu en amour et service de nos frères qu’Il aime! Mais, en Son Amour, Il a sur nous l’Ambition immense de nous faire imiter Son Fils Jésus qui dira bientôt: «Aimez-vous les uns les autres comme Je vous ai aimés!» Hélas, l’expérience de notre humanité montre que nous en sommes bien loin! Que d’égoïsmes aboutissent à L’oublier ainsi que nos frères, à haïr en faisant couler sang et larmes! Notre histoire n’est-elle pas le témoignage de cet immense gâchis? Ainsi, à la question: « Qui sera sauvé? » À entendre les menaces dont retentit la Bible à l’égard des pécheurs, la réponse peut sembler bien pessimiste!

Il ne répond pas directement. La Réalité, Il nous la découvrira lorsque nous aurons fait notre Pâque. À l’Amour que nous lirons sur l’Éclat de Son Visage, nous la trouverons merveilleuse. Mais pour nous y conduire, Il S’insère dans la Tradition de Son Peuple: bien souvent il le lui avait été rappelé, nous nous trouvons tous devant un Choix de Vie ou de mort! À s’enfermer en soi-même, se laisser aller à la facilité, à ses désirs mal contrôlés, on stérilise sa vie. C’est un service d’amour qu’Il nous fait en ses reproches, dont ceux de l’Épître aux Hébreux: ne négligeons pas ses leçons quand Il nous manifeste à quelles catastrophes iraient les conséquences de nos abandons. C’est ainsi qu’Il nous exhorte: «Efforcez-vous d’entrer par la Porte étroite».

Mais là, Il nous surprend encore: celui à qui Il s’adresse est un juif, visiblement de la catégorie de ceux qui se conforment scrupuleusement aux multiples prescriptions et interdictions de règles tatillonnes. Lui, et ceux qui lui ressemblent, Il les prévient qu’il risquent de trouver la porte fermée tandis que seront accueillis tant d’étrangers qu’ils méprisent! Ailleurs, Il se montre dur pour bien des pharisiens qui se targuent de leur droits acquis de membres du Peuple de Dieu, mais n’obéissent à la Loi qu’en apparence. À ses disciples, Il demande que leur justice dépasse celle des scribes et des pharisiens! Et Il déclare que les publicains et les prostituées les précèderont dans le Royaume des Cieux! Que veut-Il faire comprendre?

Il l’affirmera, Son Père bénira ceux qui se seront dévoués pour leurs frères, auront fait rejaillir sur eux ce qu’ils auront reçu tandis qu’eux, enfermés sur leurs avantages, seront rejetés. Mais il faut aller jusqu’à la racine. Il ne nous appelle pas à une simple philanthropie, mais à un amour véritable imité du Sien: «Aimez-vous comme» Un tel Amour ne peut découler que d’une conversion à une attitude juste face à Lui. Le Centre n’est pas moi, mais Lui! Il ne s’agit pas de dire: « Je n’ai qu’une âme qu’il faut sauver », mais: « Seigneur, Tu me donnes tout dans ton Amour, comment vais-je y répondre? » Je n’ai pas à acheter mon ciel à coups de privations et d’obéissance à des prescriptions, à chercher mon avantage spirituel en croyant accumuler une créance, des mérites grâce auxquels je pourrais me présenter la tête haute! La conversion fondamentale, la porte étroite à franchir consiste à ouvrir les yeux sur l’Amour qui nous prévient, à essayer de lui répondre, puis, sans rien revendiquer, humblement faire totale confiance à Son immense Générosité!

Programme tout à fait disproportionné à nos pauvres forces! Mais précisément, ce n’est pas nous qui nous sauvons, mais Lui nous prend par la Main! Pour faire de nous ses Enfants, Il nous a donné Son Fils venu vivre chez nous ce qui fait Sa Joie éternelle face à Lui Son Père: dans un Feu d’Amour, Il fait remonter vers Lui le Tout qu’Il en reçoit! Tant Il nous aime, Son ambition sur nous est de nous élever ainsi bien plus haut que le rase-mottes de nos égoïsmes! Lui est venu parmi nous passer la Porte étroite! Il a vécu la pauvreté, les fatigues, les contradictions. Il avait fait, surtout au désert, le choix de renoncer aux moyens de puissance terrestre. Il n’a pas voulu Se faire servir, mais servir et donner Sa Vie. Et, s’Il S’est oublié Lui-même jusqu’à en être à dire: «Mon Dieu, pourquoi M’as-Tu abandonné?», en toute confiance, Il Lui a remis Son Âme. La réponse a été la Splendeur de Sa Résurrection. Il nous prend par la Main pour Le suivre en Sa Réponse.

On viendra de l’Orient et de l’Occident, du Nord et du Midi prendre place au Festin dans le Royaume de Dieu! N’est-ce pas la réponse à la question? Si, de notre propres forces, en comptant sur nos mérites nous ne pouvons pas y avoir accès, ceux qui, face au Seigneur se reconnaissent pauvres, boiteux, aveugles, Il les recevra! Alors, laissons-nous éclairer par l’Icône de la Trinité de Roublev: Approchons-nous avec confiance de l’Univers merveilleux, ce Feu d’Amour qui jaillit et rejaillit entre les Trois, symbolisé par les Personnages réunis autour de la Table. Entre les pieds des Deux de devant, le passage est étroit. C’est l’effort en lequel nous entraîne L’Esprit pour renoncer à compter sur nous-mêmes.Si nous commençons à le faire par Sa Force pour répondre à Son Amour, réjouissons-nous avec tous les appelés à Sa Table d’où qu’ils viennent!