La liturgie

Les frères suivront l'exemple de saint Dominique qui, à la maison comme en voyage, de jour et de nuit, était assidu à l'office divin, à la prière, et célébrait avec une grande dévotion les divins mystères

Constitutions des frères de l'Ordre des prêcheurs, 56

Concélébration

Concélébration

Au fondement de la vie religieuse se trouve la prière.
Au fondement de la vie religieuse communautaire se trouve la prière liturgique: prière de l’Église, prière du Christ total, tête et membre.

Au couvent de Toulouse, la liturgie marque les heures de la journée, depuis les Laudes (louange) et les Vêpres (offrande et supplication), en passant par la messe à midi, "source et sommet de toute la vie chrétienne", jusqu'aux Complies où l'on remet "entre tes mains, Seigneur", la journée et toute sa vie. (voir Horaires)

L'héritage de cette prière s'est synthétisé de façon nouvelle à la suite du Concile Vatican II, au début des années 70.
Plusieurs frères, parmi lesquels fr. André Gouzes, ont su adapter à la langue française des mélodies anciennes apportées des différentes grandes traditions liturgiques (latine, byzantine, russe, mozarabe, etc.), Les textes, tirés de l’Écriture et de la Tradition, ont été traduits avec élégance et force.
Ce renouveau liturgique est connu sous le nom de "Liturgie tolosane des frères prêcheurs" ou "Liturgie chorale du Peuple de Dieu".

À cette source de la prière commune, s'abreuve toute notre vie dominicaine pour fortifier l'étude et la prédication. Le Peuple de Dieu y prend part avec ferveur, notamment le dimanche.

b3f9c5be94212b7101d849eb27046222xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx