Homélie du 17 décembre 2023 - 3e Dimanche de l'Avent

Homélie pour l’installation du curé

par

P. Hervé Gaignard

Hugues-François, la Parole t’invite en ce jour à te reconnaître dans la figure de Jean, cet homme envoyé par Dieu pour annoncer la venue du Seigneur dans la vie de ses fidèles et pour rendre témoignage à la lumière. Par le ministère de la prédication, tu es cette voix qui prépare dans les cœurs les chemins du Seigneur, pour que ces fidèles qui sont ici rassemblés vivent du Christ, unis en un seul corps. Tu es celui qui baptise avec de l’eau, mais c’est une eau sanctifiée par le don du Saint-Esprit pour donner la grâce d’être libéré du péché et d’être uni au Christ en son Église. Hugues-François, la parole t’invite à te reconnaître en ce prophète qui porte la Bonne Nouvelle aux humbles du pays et aux cœurs brisés, aux captifs et aux prisonniers. Hugues-François, la Parole t’invite à te reconnaître dans cet apôtre qui invite cette assemblée à prier sans cesse, à se réjouir de connaître Jésus, en la formant pour choisir l’Évangile. C’est le cœur de ton travail : curé de cette paroisse.

À vrai dire, ce ministère est aussi, selon leurs missions, services et offices, celui de tes frères. À leur façon, en leur lieu et même dans cette paroisse, ils assurent ce ministère de la parole. Mais il t’appartient en propre, comme curé de cette paroisse, de servir la manifestation du mystère de l’Église en ce lieu et avec les fidèles, ministres, laïcs et religieux qui te sont confiés. Avec le concours de tes frères, de près ou de loin, il te revient avec les fidèles de veiller à ce que prenne corps en ce lieu l’Église : Peuple de Dieu, Corps du Christ et Temple de l’Esprit.

Que cette communauté stable de fidèles qui t’est confiée aujourd’hui, la paroisse de Notre-Dame-du-Rosaire, soit la manifestation du Peuple de Dieu qui marche vers le Seigneur, uni par le désir de vivre du Christ, de le servir dans les liens de la charité qui naissent du don de l’Esprit. Que cette paroisse, communauté stable de fidèles du Seigneur, soit la manifestation du Corps du Christ, où chacun peut prendre sa place, en particulier les plus petits, pour répondre à l’appel du Seigneur, déployant les dons qu’ils ont reçus pour le Seigneur. Que cette paroisse de Notre-Dame-du-Rosaire, communauté stable de fidèles, soit ce temple de l’Esprit qui apprend à choisir le bien et rejeter le mal pour la manifestation du Royaume de Dieu. Que cette paroisse, Notre-Dame-du-Rosaire, communauté stable de fidèles, soit cette famille de Dieu, dont chaque membre a le cœur brisé, disposé à vivre de Jésus, d’accueillir et d’obéir à la Parole de Vie dans sa plénitude et son exigence. « Car au milieu de nous, se tient celui que nous ne connaissons pas. » Celui que nous ne connaîtrons jamais uniquement par nous-mêmes. Celui qui nous déconcerte dans sa manière de s’y prendre pour nous sauver et nous conduire à lui. Parole qui réjouit le cœur brisé de l’homme, puisqu’elle lui donne la liberté d’offrir sa vie par amour.

Servir le Seigneur n’est pas chose facile. Vivre ce ministère de la Parole et de la charge curiale n’est pas un ministère de toute-puissance. Même si tu es le pasteur propre de cette paroisse. Dans ce ministère, tu trouveras le mystère de la Croix source de joie et la nécessité de te laisser conduire par le Christ, là où tu ne veux pas aller. Car c’est en ayant soi-même le cœur brisé que nous servons la Parole du Seigneur. Et de ce cœur, dans la suite de Jésus, peut couler une source d’eau vive, une source de joie.