Homélie du 4 mars 2007 - 2e DC

Jésus seul

par

fr. Élie-Pascal Épinoux

Il advient comme Il priait que l’aspect de son visage devint autre et son vêtement d’une blancheur fulgurante

Immobilité désertique et terreuse du jeûneur, immobilité céleste et lumineuse du priant
Immobilité désertique et terreuse du tenté, immobilité céleste et lumineuse du sanctifié
Immobilité désertique et terreuse du combattant retranché dans les mots de la Sainte Écriture Immobilité céleste et lumineuse du Fils absorbé dans le silence de sa communion au Père et au trois paroles du Tentateur pour éprouver la filiation divine de Jésus répondent aujourd’hui trois paroles qui en déploient tout le mystère

Si tu es Fils de Dieu dis que cette pierre devienne du pain. Moïse et Élie apparus en gloire parlaient de son exode qu’Il allait accomplir à Jérusalem.

Moïse qui mena l’exode extérieur du peuple de la terre d’esclavage à la terre de la Promesse et qui pendant 40 ans se nourrit du pain donné par le Seigneur selon son commandement (cf Ex 16). Élie qui mena l’exode intérieur de l’âme du désespoir à la présence de Dieu dans la voix du silence et qui pendant 40 jours marcha soutenu par la galette déposée par l’Ange (cf 1 R 19).

Moïse qui reçut les Tables de la Loi pour guérir les blessures du fruit de l’Arbre de la connaissance. Élie qui fut emporté au ciel dans le tourbillon retrouvant le chemin du jardin perdu.

Ce n’est pas de pain seul que l’homme vivra

Moïse et Élie partagent avec Jésus la véritable expérience du jeûne qui est désinvestissement de l’amour égocentrique de soi pour s’ouvrir totalement à l’amour de Dieu – loin de toute tentation pharisienne, ils peuvent parler avec Jésus de son exode à Jérusalem où par l’Arbre de Sa Croix il recréera ce qui fut détruit par l’Arbre de la connaissance du bien et du mal. Nul n’a de plus grand amour que celui-ci: donner sa vie pour ses amis (Jn 15, 13).

Je te donnerai tout ce pouvoir et la gloire des royaumes… si tu te prosternes devant moi elle t’appartiendra tout entière

Pierre dit à Jésus: «faisons trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, une pour Élie», il ne savait ce qu’il disait.

Pierre qui devra mener l’exode extérieur de l’Église du cénacle de Jérusalem à Rome et aux confins du monde appuyé sur l’unique parole de Son Seigneur: «Jette le filet à droite de la barque» (Jn 21, 6) repoussant toute tentation zélote: «Jette l’épée dans le fourreau» (Jn 18, 11). Pierre qui devra mener l’exode intérieur du reniement de Son Seigneur à la rencontre vivifiante du Ressuscité appuyé sur son seul repentir: «il pleura amèrement» (Lc 22, 62) et la seule miséricorde de Son Seigneur: «C’est vrai le Seigneur est ressuscité et il est apparu à Simon» (Lc 34)

Tu adoreras le Seigneur Ton Dieu et à Lui seul tu rendras un culte

Pierre, bien que saisi du même sommeil mystérieux et extatique qu’Abraham en présence de la gloire de Dieu reste encore prisonnier de ses vues humaines avec le danger d’enfermer Son Seigneur et ses prophètes dans les étroites limites de tentes faites de main d’hommes. Pierre, tu devras édifier ce temple de Dieu qu’est l’Église mais avec les pierres vivantes des croyants.

Car Dieu n’habite pas les maisons de pierres mais la communion des cœurs et des âmes «que deux ou trois soient réunis en mon nom Je suis là au milieu «d’eux» (Mt 18, 20).

Si Tu es le Fils de Dieu, jette-toi d’ici en bas car il est écrit: Il donnera pour toi des ordres à des anges. Une voix partit de la Nuée qui disait: Celui-ci est Mon Fils l’Élu, écoutez-le

Le Père qui mène l’exode extérieur de la création appelant toute créature du néant à la Vie par sa seule parole: Il dit et cela existe. Le Père qui mène l’exode intérieur de la rédemption appelant tout homme de la mort à la vie par son seul Amour: «Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné Son Fils Unique afin que quiconque croit en lui ne se perde pas mais ait la Vie éternelle» (Jn 3, 16). Le Père qui fit tomber la torpeur du sommeil extatique sur Adam pour lui donner une épouse et sur Abraham pour conclure avec lui l’Alliance, fait tomber ce même sommeil extatique sur les Apôtres pour en faire l’Église épouse de Son Fils dans l’Alliance Nouvelle Le Père qui fit entrer Moïse dans la Nuée pour lui donner les dix Paroles et qui emplit de Nuée le temple de Salomon acceptant sa prière, fait entrer l’Apôtre dans cette même Nuée, bien au-delà de la sacristie du saducéen et de l’essénien – pour leur donner Sa Parole Vivante, Jésus, l’unique médiateur entre Lui et nous.

Tu ne tenteras pas le Seigneur ton Dieu .

Celui-ci est Mon Fils , il ne cherche pas sa volonté mais la volonté de Celui qui l’a envoyé (Jn 5, 30). Écoutez-le car il ne parle pas de lui-même mais le Père qui l’a envoyé lui a donné commandement quoi dire et comment parler (Jn 12, 43). L’Élu qui seul peut donner le commandement nouveau qui accomplit la Loi et les Prophètes, et qui nous rend semblable au Père. «Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés» (Jn 13, 34).

Et quand la Voix eut retenti, Jésus se trouva seul

Immobilité désertique et terreuse du jeûneur tenté et combattant retranché dans les mots de l’Écriture. Saurons-nous nous immobiliser en Lui pour qu’Il accomplisse en nous son combat? Immobilité céleste et lumineuse du priant sanctifié, Fils totalement uni au Père dans le silence. Saurons-nous nous immobiliser en Lui pour qu’Il nous absorbe dans sa prière? Si oui, Il pourra accomplir en nous son Exode, nous passerons de la mort à la vie et deviendrons semblables à Dieu: Amour.

Et d’autres homélies…

La fête de la Trinité, une fausse fête ?

La fête de la Trinité est-elle une vraie fête ? Après tout, le temps pascal est terminé. Nous sommes revenus au temps ordinaire, celui où nous vivons des mystères que nous avons déjà célébrés solennellement. Mais surtout, célébrer la Trinité n’a rien de très...

Pentecôte, notre grâce

Voici cinquante jours que le Christ est remonté victorieux des enfers. Et dans les quarante jours qui ont suivi, Jésus est apparu visiblement à ses disciples pour restaurer ce que les événements de la passion avaient détruit en eux. Après l’arrestation à Gethsémani,...

La prière, ça ne sert à rien ?

La prière ça ne sert à rien ! Franchement, entre nous, avouez que nous ne sommes pas souvent exaucés. Nous avons beau demander avec ferveur une place de parking devant chez le boucher ou une bonne note au bac de français, nous sommes souvent déçus du résultat ! À la...