Homélie du 28 avril 2002 - 5e DP

Race choisie, sacerdoce royalAnnoncer les merveilles

par

fr. Bernard Autran

Bon Berger ressuscité, Jésus S’est entretenu avec les siens 40 jours: il Lui fallait leur confier la responsabilité de Son Œuvre quand Il allait les quitter visiblement à Son Ascension. Il serait ensuite pour toujours avec eux par Son Esprit, mais eux ne Le verraient plus et devraient eux-mêmes prendre l’initiative pour appeler leurs frères à se rassembler dans l’amour autour de Lui. Ce que nous venons de lire dans St Jean ne serait-il pas l’écho de Ses recommandations? De toutes façons, l’Église nous les fait lire pour nous aider à mieux nous situer dans notre vocation sur cette terre: y servir Le Seigneur en nos frères.

Il nous affirme partir pour nous préparer une place dans la Maison de Son Père. Un double départ, par Sa Passion pour nous ouvrir le chemin, et par Son Ascension pour nous faire l’honneur de nous confier Son Œuvre, La Maison de Son Père, Il nous donnera l’immense joie d’y entrer au terme de notre route, mais cette joie n’est-elle pas déjà commencée depuis que, croyants, nous communions à Lui? Cet appel au rassemblement s’adresse à tous nos frères. Il ne s’agit pas de les fondre dans une uniformité. Le Livre des Actes nous en donne un signe: dès le début la communauté comporte des frères parlant grec et d’autres une langue sémitique. Deux mondes de pensée profondément différents, deux sensibilités à travers lesquelles vivre la communion à l’Unique Jésus Christ. Bientôt l’Évangile se répandant dans le monde, c’est à travers une foule de cultures différentes que tous seront appelés à vivre l’unique Vie Nouvelle. L’Église romaine parlera d’abord grec, puis adoptera le latin, la langue du peuple quand on ne comprendra plus le grec. Le rêve de «una voce», une seule langue, que d’ailleurs presque personne ne comprendrait, est le choix de Mahomet, pas de Jésus!

Mais pour tous ces gens de toutes nations, races et peuples, Un Seul est le Chemin, la Vérité, la Vie! Toute idée de Dieu qui ne passe pas par Lui est courte, sinon erronée! Philippe demande à voir Le Père. Jésus lui réplique qu’il L’a déjà vu à travers Lui, Jésus, qui en est le merveilleux reflet. Après Philippe, tous ceux qui auront su contempler Son Visage auront commencé à entrevoir Celui du Père qui les illuminera un jour. Lui en est pure transparence. Ses Paroles sont l’écho de ce qu’il veut nous dire dans Son immense Amour Il vit sans cesse dans une abyssale communion avec Lui. La plus merveilleuse Icône qui nos révèle le Cœur du Père est Jésus crucifié persistant, dans l’horrible agression dont Il est l’objet, à porter ses adversaires dans Son Amour!

En ce Feu en lequel Il nous révèle Le Père, Il n’a qu’un désir, nous transformer à Son Image, en faire jaillir un écho en nos cœurs, Il nous le promet: qui croira en Lui accomplira les mêmes œuvres que Lui, et même de plus grandes! Il n’y a qu’à jeter un regard sur l’histoire de l’Église pour s’en émerveiller. Combien de tortures des hommes, des femmes, même des enfants ont eu la force de dominer pour témoigner jusqu’au sang! Dans quelles immenses entreprises des saints se sont lancés pour secourir leurs frères, et ce, avec des moyens humains dérisoires! Combien ont quitté leur pays et ont souffert épreuves et privations pour aller annoncer l’Évangile, souvent au péril de leur vie! Envahis par l’Esprit de Jésus, leur amour a infiniment débordé les forces humaines! Ils sont pour nous des témoins de ce que peut accomplir Le Seigneur à travers notre faiblesse humaine.

Mais, en nos vies beaucoup plus modestes, c’est pourtant la même réalité que nous avons à vivre! Nous aurons bien des surprises quand il nous sera donné d’en contempler la splendeur réelle! Saint Pierre nous rappelle que nous sommes tous appelés à être les Pierres Vivantes qui servent à construire Le Temple Spirituel. La Pierre Vivante choisie et de grande valeur est Le Christ, Il est, Lui, Le Temple où réside Dieu, Fils Unique du Père, splendide reflet de Son Amour, Mais s’il S’est fait L’Un des nôtres, c’est pour que nous tous, soudés avec Lui et entre nous par un amour qui vient de Lui, devenions ce Temple où Dieu Se réjouit de résider.

Alors, notre vie n’est peut-être pas bien brillante! Mais personne ne peut se glorifier devant Le Seigneur. Les disciples de Jésus ne sont saints que pécheurs pardonnés! Mais, malgré nos faiblesses, nos fautes, Il nous appelle, à notre niveau, comme les Apôtres, comme Étienne et ses compagnons, à prendre nos responsabilités vis-à-vis de nos frères. Il ne s’agit aucunement à tenter de les contraindre, mais en respectant chacun dans sa diversité, de témoigner par une vie ouverte par l’amour sur nos frères, par notre prière, et quand nous le pouvons par notre Parole, de notre Foi en La Splendeur de cet Amour du Père révélé en Jésus Christ.

Alors, pleinement conscients que c’est par un don tout gratuit, vivons cette grande fierté d’avoir été choisis pour être ce sacerdoce royal, cette nation sainte, ce Peuple qui appartient à Dieu, chargé d’annoncer les merveilles de Celui qui nous a appelés des ténèbres à Son admirable Lumière ! L’Unique Prêtre est Jésus. Il offre éternellement au Père Son Amour jusqu’au Sang pour nous entraîner à sa suite. Unis à Lui par La Foi et le Baptême, quand nous essayons à notre tour d’imiter Son Amour, même bien modestement, nous sommes prêtres avec Lui pour entraîner aussi nos frères. Sachons rendre grâces d’avoir pu émerger de la vie sans but véritable que l’on mène sans la Foi, et d’avoir reçu l’immense chance d’avoir été ouverts à la connaissance de l’Amour du Dieu. Ainsi, portons-nous les uns les autres dans la Prière pour savoir vraiment rendre grâces de ce dont nous avons été comblés.

Que l’Esprit Saint nous donne de concrétiser cette action de grâces à travers toute notre vie. C’est ainsi que nous annonçons les merveilles de Celui qui nous a appelés des ténèbres à Son admirable Lumière!