Homélie du 4 mai 2003 - 3e DP

«Vous êtes témoins de cela!»

par

fr. Élie-Pascal Épinoux

Tandis qu’ils disaient cela, Lui se tint au milieu d’eux et leur dit: «Paix à vous!»

ils: les disciples d’Emmaüs qui ont fait l’expérience personnelle du Christ Ressuscité marchant avec eux

eux: les Onze et ceux qui étaient avec eux, les disciples et les femmes

ils et eux c’est l’Église rassemblée au 1er jour de la semaine dans la chambre haute à Jérusalem

ils et eux c’est le lieu où se tient excellemment et personnellement le Christ Ressuscité, dans la communion de charité de ceux qui sont devenus un seul cœur et une seule âme.

Le Christ Ressuscité est réellement et personnellement présent en toute communauté chrétienne qui réalise cette communion de charité en tout temps de l’histoire, en tout lieu du monde.

Voyez mes mains et mes pieds: «Je suis moi-même»… Avez-vous ici quelque aliment? Ils lui présentèrent un morceau de poisson grillé, Il le prit et le mangea devant eux.

Le Christ Ressuscité affirme deux choses:

la continuité totale de sa personne humaine à travers la mort et la résurrection: chair et os (par un souffle, une allégorie) mains et pieds avec la marque de clous (réalité de sa mort dans l’éternité de sa résurrection): le passage est désormais possible pour nous;

cet homme qui est totalement passé en Dieu reste totalement solidaire de notre devenir terrestre: il mange la nourriture la plus quotidienne, le poisson grillé.

Homme totalement passé et vivant en Dieu, Dieu totalement présent et vivant en notre humanité:

Il est le vrai et l’unique médiateur.

Les disciples passent de la frayeur et du trouble à la joie et l’étonnement: pas facile de croire au Christ Ressuscité, long travail de passage pour nous affranchir de l’esclavage de la mort et du péché qui nous empêche de le voir.

Il leur ouvrit l’intelligence pour pénétrer les Écritures.

Aux disciples d’Emmaüs, il avait expliqué l’Écriture, à son Église rassemblée, il ouvre l’intelligence à la pénétration des Écritures: c’est à l’Église désormais de prêcher la Bonne Nouvelle contenue dans les Écritures: le Christ a souffert, Il est ressuscité. Le Christ ressuscité est la clef qui permet de comprendre les Écritures, Il est l’accomplissement des Écritures que nous avons à prêcher à toutes les nations.

«Vous êtes témoins de cela!»

En grec, la phrase n’a pas de verbe! Cela veut dire que ce n’est pas une simple constatation (ceci est rouge ou bleu) ni un ordre: «Soyez témoins». C’est une révélation de notre identité réelle: être témoin n’est ni obligatoire ni facultatif, c’est mon être même.

Témoin en étant une communauté où le Ressuscité peut se tenir

Témoin en manifestant que notre vie peut passer du péché à l’amour, de la mort à la Vie

Témoin en pénétrant le sens d’Écriture et en proclamant cette Bonne Nouvelle de salut à tous.

Et d’autres homélies…

Ne péchons pas contre l’Esprit

Dans le passage d’Évangile que nous venons d’entendre, saint Marc assemble trois scènes qui se déroulent en une même journée de la vie de Jésus, et en un même lieu, « à la maison », c’est-à-dire chez Pierre, à Capharnaüm. Jésus y fait face à trois protagonistes : la...

La fête de la Trinité, une fausse fête ?

La fête de la Trinité est-elle une vraie fête ? Après tout, le temps pascal est terminé. Nous sommes revenus au temps ordinaire, celui où nous vivons des mystères que nous avons déjà célébrés solennellement. Mais surtout, célébrer la Trinité n’a rien de très...