Homélie du Dimanche des Rameaux et de la Passion - 20 mars 2016

Je vous donne ma paix

par

Avatar

Au désert des tentations Jésus n’a pas pleuré.
Mais, hier, touché par le deuil et les larmes de Marie, Jésus a pleuré sur son ami Lazare.
Aujourd’hui il pleure sur la ville qui tue les prophètes : « Ah ! si en ce jour tu avais compris, toi aussi, le message de paix ! Mais non, il est demeuré caché à tes yeux »
Demain au jardin des oliviers il versera des gouttes de sang !
Après-demain, chez le grand-prêtre, devant Pilate ou Hérode, sur le chemin du Calvaire et sur la croix, Jésus ne pleurera pas.
Il invitera femmes et disciples à ne pas pleurer, à ne pas se frapper la poitrine.

Que sont les larmes des adultes, frères et sœurs ? Nos larmes ne sont-elles pas une manière d’habiter la distance qui sépare la conscience douloureuse d’une situation présente de l’idéal auquel nous aspirons ? Larmes de l’amant qui soupire après l’aimée qui ne le reçoit pas ; larmes du conjoint délaissé ; larmes pour un innocent blessé, un enfant éloigné ; larmes face à une maison ou une terre perdue ; larmes de la justice bafouée, de l’innocence perdue, de la sainteté salie par le péché ; larmes du regret ; larmes de l’amour…

S’approchant de Jérusalem, le Seigneur a pleuré pour habiter la distance qui sépare l’amour qu’il voue à son peuple de l’indifférence, de la versatilité, du cœur humain pécheur. Il a pleuré pour Judas qui trahirait, pour Pierre qui renierait, pour les grands prêtres endurcis, les Pilate et Hérode inconstants et inconsistants, les disciples lâches, pour nos cœurs si durs, nos esprits si lents, qui ne se laissent pas rejoindre par son amour.

Aux pas feutrés de son humble monture, le Roi-messie entre à Jérusalem : « Béni soit celui qui vient, le Roi, au nom du Seigneur ! Paix dans le ciel et gloire au plus haut des cieux ! » Rien ne peut arrêter le porteur de la Paix. Celui qui descend si bas dans la vallée du Jugement, celui qui sera exécuté en dehors de la ville, offre un sacrifice de paix. Il signe une alliance de Paix avec l’humanité entière. Laissons-nous rejoindre par notre roi. Accueillons le Messie.